La chine veut attaquer le Bitcoin !

L’existence du Bitcoin, un réseau qui ne peut pas être contrôlé par le Parti communiste chinois, n’a pas encore été acceptée par le PCC.

Et maintenant, après des années d’implantation systématique de la FUD, le parti communiste chinois est de retour, entre autres, pour tenter de semer la peur sur les marchés pendant une période assez difficile pour le bitcoin et le reste du secteur. Cependant, il y a une bonne nouvelle pour les investisseurs : il semble que personne à Pékin n’ait prêté attention à ce qu’ils disaient cette fois-ci.

Chine Bitcoin

C’est une indication indéniable de la maturité du marché malgré le fait qu’il s’agisse d’un marché très volatile, un marché sur lequel nous pouvons d’ailleurs investir en utilisant la plateforme sécurisée eToro, un intermédiaire qui nous permet d’investir très facilement sur plus de 70 crypto actifs différents et offre la possibilité de trader en utilisant des outils simples et intuitifs.

Investir sur eToro

acheter bitcoin eToro

La plateforme met à disposition le CopyTrader, qui permet d’accéder aux portefeuilles des meilleurs investisseurs et de les copier. En outre, il y a aussi le WebTrader interne qui vous permet d’effectuer des investissements de manière indépendante tout en utilisant les meilleurs outils d’analyse fondamentale et technique. Lorsque vous êtes prêts, vous pouvez passer à un compte de trading réel avec un premier dépôt de 50 euros seulement.

La parti communiste déclare : “Le bitcoin peut atteindre zéro !”

Sur le front oriental, rien n’a changé. Le gouvernement chinois, qui a du mal à accepter l’existence d’un système financier indépendant du parti communiste, tente une fois de plus d’instiller la peur sur le marché du bitcoin. Il semble cependant, que cette fois-ci personne ne prête vraiment attention à ce que le gouvernement dit ou fait, contrairement aux fois passées.

C’est dans l’Economic Daily, un journal apparemment innocent mais en réalité contrôlé par le parti communiste, que tout commence. En soulignant que les valeurs du bitcoin atteignent zéro, l’Economic Daily tente de dissuader les personnes qui choisissent d’investir spécifiquement dans le bitcoin contre les conseils de la Chine.

Lire aussi :  Le bitcoin dans les montres de luxe

Il déclarent clairement : “Les gains que procure le bitcoin proviennent de la vente à prix élevé après un achat à bas prix. Le bitcoin n’est rien de plus qu’une collection de codes numériques. À l’avenir, lorsque la confiance des investisseurs s’érodera ou que des nations souveraines le jugeront illégal, le bitcoin reviendra à sa valeur initiale, qui est évidemment nulle.”

Une position forte, mais qui est aussi défendue par de nombreux économistes et hommes d’affaires occidentaux. Il suffit de penser à Nassim Taleb, Warren Buffett, ou même Bill Gates. Une étrange confluence d’idées entre les partisans du capitalisme et les zélateurs du parti communiste peut être observée le long d’un curieux axe qui va de Pékin aux États-Unis (en passant aussi par l’Europe).

La majorité de la population se moque éperdument des conseils chinois

La population n’en a rien à faire des dernières manœuvres de la Chine, pas plus qu’elle ne se soucie de l’idée d’un capitalisme contrôlé par des vieux, rêvant d’un retour à zéro du bitcoin pour que se réalisent les prédictions mirobolantes qu’ils essayent de faire circuler.

Le bitcoin connaît peut-être quelques difficultés sur le marché, mais il se négocie encore à des taux supérieurs à 20 000 dollars par unité, avec une très forte capitalisation boursière et une indication évidente que peu de gens s’intéressent encore à ce que cette politique a à dire. Une question évidente se pose : Pourquoi un tel intérêt pour un actif qui, selon eux, reviendra à une valeur nulle ?

Nos articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page