Pourquoi certaines nations adoptent-elles le bitcoin comme monnaie légale ?

La République centrafricaine a fait du bitcoin sa monnaie officielle, tout comme le Salvador plus tôt cette année. Les cryptomonnaies suscitent beaucoup d’intérêt parmi les pays en développement.

La République centrafricaine est la deuxième nation à légaliser le bitcoin comme monnaie légale. En conséquence, les gens pourront mener des “activités de commerce en ligne”, “toutes les transactions électroniques” et “les contributions fiscales” en utilisant des cryptomonnaies.

Le 7 septembre 2021, le Salvador devient le premier pays au monde à faire du bitcoin une monnaie légale. Le FMI n’a pas manqué de souligner que cette décision est dangereuse pour “la stabilité financière, l’intégrité financière et la protection des consommateurs.” Bien que le bitcoin existe depuis le 3 janvier 2009 et qu’il soit de loin la cryptomonnaie la plus populaire qui soit, il peut donner le tournis. En 2021, les prix ont augmenté de plus de 150 % pour atteindre un sommet historique de 68 991 $ avant de s’effondrer de plus de 30 %. Les variations ont été assez importantes en 2022 : février -17 %, mars +8 %, et avril +10 %. Le bitcoin se négocie à plus de 39 000 $ au moment où nous écrivons ces lignes.

Les raisons de l’adoption du bitcoin

Pourquoi alors les nations veulent-elles adopter le bitcoin ? Selon une étude de KPMG, le bitcoin présente plusieurs avantages, notamment pour les particuliers. Les transferts d’argent sont beaucoup plus rapides et moins coûteux que les transactions par Western Union. Dans certaines nations, seuls quelques individus possèdent un compte bancaire. “Cependant, même dans les pays les plus pauvres et les moins développés, ajoute KPMG, les smartphones (et plus généralement Internet) sont désormais accessibles à la majorité des gens.”

Un autre avantage de faire du bitcoin une monnaie légale est qu’il peut aider les États à répondre à leurs besoins énergétiques. Les nations qui génèrent des bitcoins ont un surplus d’énergie qu’elles ne peuvent pas stocker. Il peut y avoir plusieurs raisons de faire un surplus, mais la plus habituelle est de l’utiliser pour miner des crypto-monnaies et gagner de l’argent. Enfin, un pays visé par des sanctions internationales peut plus facilement faire des échanges en utilisant des bitcoins qu’avec une monnaie conventionnelle.

Nos autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page