Colombie : Révolution pro Bitcoin en cours

Le nouveau président de la Colombie a fait l’objet de beaucoup d’attention, mais aucun grand journal ne s’est penché sur son histoire en tant que passionné de bitcoin ou, plus précisément, en tant que politicien quelque peu conscient des effets potentiels de l’adoption généralisée du bitcoin à l’échelle mondiale, ou du moins en commençant par la Colombie.

En outre, personne ne s’est penché sur le moment exact où il a décidé de soutenir Nayib Bukele. En effet, le nouveau président de la Colombie est pour l’adoption du bitcoin, ce qui explique en partie ce soutien.

Une bonne nouvelle pour un bitcoin qui profite d’une semaine assez stable et sur lequel nous pourrons investir avec eToro, un intermédiaire qui nous offre les plus grands instruments financiers pour investir parmi un choix de plus de 70 crypto actifs. Cliquez ici pour obtenir un compte virtuel avec un capital d’essai de 100 000 euros.

Investir sur eToro

acheter bitcoin eToro

Pour ceux qui préfèrent le trading automatisé, il existe également le CopyTrader, qui permet d’imiter instantanément les meilleurs traders de la plateforme. En outre, le WebTrader interne, qui dispose d’outils d’analyse technique de pointe, est disponible pour les personnes qui préfèrent s’en occuper elles-mêmes. On peut passer à un compte réel pour seulement 50 euros.

Les pays d’amérique latine et centrale s’investissent dans le bitcoin ?

Le futur président colombien est réputé pour son soutien au bitcoin. Et il ne fait aucun doute qu’il soutiendrait chaleureusement les efforts inspirés du Salvador, en particulier ceux qui concernent l’extraction de BTC à l’aide d’énergies renouvelables. Ce qui, selon lui, serait également réalisable en Colombie, et pourrait même remplacer le lucratif commerce de la cocaïne.

“Et si la côte Pacifique utilisait les chutes rapides des rivières de la chaîne occidentale pour générer de l’énergie qui pourrait être utilisée pour remplacer la cocaïne par l’énergie des crypto-monnaies ? La connaissance pure, ou la monnaie virtuelle, est équivalente à l’énergie.” Déclare-t-il sur Twitter.

Lire aussi :  Bitcoin atteint son plus bas niveau depuis décembre 2020
Colombie Révolution pro Bitcoin

Malgré la conclusion lyrique à la Michael Saylor, l’article offrait un point de vue intriguant qui faisait écho à ce que Nayib Bukele avait remarqué par le passé concernant le potentiel de minage du bitcoin par l’énergie volcanique. Est-ce suffisant pour piquer notre intérêt pour ce président ? Pas du tout, mais il est tout de même encourageant de voir quelqu’un qui a une vision plus large s’intéresser au bitcoin, en mettant de côté toute la controverse qu’une personne ayant ce type d’histoire politique apporterait inévitablement avec elle.

“Le bitcoin élimine à la fois le seigneuriage de la monnaie pratiqué par les banques et l’autorité d’émission détenue par les gouvernements. Parce qu’il est construit sur la blockchain, la confiance est mesurée et augmente, ce qui lui donne du pouvoir. C’est une monnaie communautaire qui repose sur la confiance des personnes qui la côtoient.” Tweet-t-il encore une fois.

Un message que nous reconnaissons avoir mal compris par moments (ou peut-être a-t-il mal compris aussi ?). Mais cela nous semble toujours extrêmement favorable au Bitcoin.

Croire aux politiciens qui parlent du bitcoin ? Examinons le passé

Nous avons observé un certain nombre de politiciens qui ont montré de l’intérêt pour le bitcoin avant de changer d’avis. Comme nous le disons depuis longtemps, les politiciens qui utilisent occasionnellement le bitcoin comme un accessoire de popularité sont ceux qui ont besoin de sa notoriété, pas du bitcoin lui-même (qui a été créé spécifiquement pour ne pas avoir besoin de politique).

Sans avoir de grands espoirs, nous observerons et suivrons les progrès du nouveau président colombien, en espérant qu’il ne se transformera pas en un autre Adams de New York.

Nos articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page