Nouvelles données publiées par Council : une grande nouvelle pour le minage de bitcoin !

Le bitcoin est de plus en plus efficace et de plus en plus écologique. C’est ce que révèle l’enquête du deuxième trimestre menée par le Bitcoin Mining Council, qui présente des chiffres extrêmement positifs pour l’ensemble du réseau.

Selon le rapport, les mineurs de bitcoins utilisent 59,5 % de sources d’énergie durables, réalisant une croissance annuelle de 6 %. L’efficacité technologique, la sécurité et le hashrate sont également en hausse, tandis que la consommation d’énergie augmente modestement. Des données qui devraient donner à réfléchir, notamment aux détracteurs les plus acharnés de la crypto-monnaie.

grande nouvelle bitcoin

Bonne nouvelle globalement pour le Bitcoin, sur lequel vous pouvez investir avec eToro, un intermédiaire qui offre la possibilité d’accéder à des outils fintech exclusifs pour le trading.

Le site propose le CopyTrader qui permet de copier les meilleurs ou même d’analyser leurs portefeuilles, de même que vous pouvez aussi nous tourner vers le monde des Smart Portfolios, idéal pour ceux qui veulent investir dans des paniers où le bitcoin est accompagné d’autres crypto-actifs. Avec 50 dollars, il est possible de passer à un compte de trading réel après avoir tout testé dans la version démo.

eToro est à notre avis le meilleur broker pour investir en ligne avec seulement 45 € de dépôt minimum. Découvrez la plateforme ici :

Investir sur eToro

acheter bitcoin eToro

Une amélioration pour l’exploitation minière du bitcoin

Le deuxième trimestre de l’année fait remonter à la surface une réalité inconfortable pour les détracteurs du bitcoin : son réseau gagne en efficacité énergétique, tout comme le pourcentage d’énergie renouvelable utilisé pour alimenter les machines de minage.

L’enquête que le Bitcoin Mining Council a tirée de son réseau présente des données qui, mises bout à bout, convaincront même le plus sceptique des non-experts. Les personnes interrogées disent utiliser des mélanges d’énergies durables dans 66,8 % des cas, ce qui situerait l’ensemble du réseau à 59,5 %, soit une augmentation de 6 % par rapport à l’année précédente.

Lire aussi :  Le minage de Bitcoin, la réponse à la crise inflationniste au Nigeria ?

Le rapport BMC du deuxième trimestre montre également que la puissance informatique globale a augmenté de manière significative, l’infrastructure nécessitant des quantités d’énergie de plus en plus faibles.

Entre avril et juin 2022, le hashrate a augmenté de 137 % en glissement annuel, et avec lui la sécurité de l’ensemble du réseau. La consommation d’énergie a augmenté en conséquence de 63 %. Grâce aux nouvelles puces, à l’exode des mineurs de Chine, à l’augmentation de l’activité en Amérique du Nord et à l’utilisation d’énergies durables, l’efficacité a augmenté de 46 % par rapport à l’année précédente.

C’est Michael Saylor, directeur de MicroStrategy et détenteur de quelque 130 000 bitcoins, qui égrène les chiffres du dernier rapport du Bitcoin Mining Council qui, par la voix de son cofondateur Darin Feinstein, souligne que le hashrate de ses membres est passé de 37 à 108 EH entre le premier et le second semestre de cette année, ce qui rend le Conseil de plus en plus pertinent pour suivre également les tendances du secteur.

Le minage de bitcoin est sain

L’enquête, qui s’acharne à montrer une réalité qu’il faudrait être aveugle pour ne pas voir, parle du réseau Bitcoin comme de l’une des industries les plus durables au monde. Le rendement technologique mondial est passé de 14,4 à 21,1 EH/GW entre le deuxième trimestre de 2021 et aujourd’hui, soit une augmentation de 46 %.

Une courbe ascendante qui est destinée à s’accentuer au fil du temps et des progrès des technologies matérielles et logicielles adoptées par les mineurs, qui à leur tour, plus ils sont nombreux, plus ils stimulent cette tendance.

Ces données sont définitivement encourageantes pour la crypto-monnaie, qui fait désormais preuve de maturité et de résilience comme jamais auparavant, pour le réseau de mineurs et pour tous les utilisateurs et investisseurs qui, même en phase baissière, n’ont jamais cessé d’y croire.

Lire aussi :  Morgan Stanley veut plus de Bitcoin

Tout cela au terme d’une phase compliquée par la chute du prix du bitcoin, qui a contraint plusieurs grandes sociétés minières à se débarrasser de leurs bitcoins pour se financer. Et avec le retour de Tesla dans l’actualité aujourd’hui, verrons-nous Elon Musk tenir sa promesse de rouvrir les paiements en bitcoins, maintenant que l’exploitation minière est devenue résolument plus verte ?

Lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page