La République centrafricaine peut-elle affecter la valeur du bitcoin ?

Le président de la République centrafricaine a annoncé une nouvelle étape vers l’adoption, avec des conséquences positives sur la valeur du bitcoin. Faustin-Archange Touadéra prévoit de mettre en œuvre des plans visant à tokeniser l’accès aux ressources minérales du pays. Les personnes éligibles sont celles qui décident d’introduire dans le pays des projets impliquant des crypto-monnaies et des ressources numériques. Cette action du président de la République centrafricaine s’inscrit dans le cadre du projet Sango.

République centrafricaine bitcoin

Le Bitcoin : une monnaie officielle dans le pays

Le projet Sango a été rendu public en mai, après l’adoption en avril de la loi donnant cours légal au bitcoin. Il s’agit d’une étape importante et d’un coup de pouce pour la valeur du bitcoin, car la République centrafricaine est la première nation d’Afrique à adopter le bitcoin, la deuxième au monde après le Salvador.

La décision de la République centrafricaine de suivre l’exemple de l’État du Salvador il y a quelques mois et d’introduire une crypto-monnaie parallèlement à la monnaie officielle est un autre signe de la concurrence monétaire entre l’univers physique (monnaies traditionnelles) et le métavers (monnaies numériques) qui a déjà commencé il y a quelque temps.

Avant même que le Salvador ou la République centrafricaine n’adoptent une crypto-monnaie comme monnaie parallèle, la liquidité des crypto-monnaies (leur caractère de moyen d’échange) était en effet assurée par la possibilité de les acheter ou de les vendre au taux de change en vigueur en ligne.

Si le boulanger en bas de la rue n’accepte pas les bitcoins, je peux convertir ce que j’ai dans mon porte-monnaie numérique en monnaie locale et descendre acheter du pain. Une monnaie numérique présente également un petit mais important avantage par rapport aux monnaies traditionnelles : celui de pouvoir être déplacée instantanément d’une partie du monde à une autre (d’une bourse numérique à une autre dans un autre coin de la planète) plus rapidement qu’avec les monnaies traditionnelles.

Lire aussi :  Bitcoin et Lightning Network : le layer le plus populaire pour les paiements

Le potentiel du Bitcoin de l’Afrique : les champs miniers

Outre l’adoption du bitcoin comme monnaie légale et la présence d’immenses réserves pétrolières, la valeur du bitcoin pourrait augmenter principalement parce que le président Faustin Archange Touadera a l’intention de tokeniser l’accès à de nombreuses ressources minérales, notamment les diamants, l’or du cuivre et du rhodium, le calcaire, le cobalt et le manganèse. Malgré ce projet et ses richesses naturelles, la République centrafricaine fait partie des nations les plus pauvres du monde. Le projet peut être un moteur pour la relance de l’économie du pays.

Malheureusement, la période de tension dans le secteur de la crypto ne montre pas encore de signe d’apaisement, la valeur du bitcoin étant inférieure à 25 000 dollars. Le marché baissier domine la première crypto-monnaie du monde, mais en général tout le secteur des monnaies numériques. Cette dernière bougie hebdomadaire, combinée à la tendance du RSI stochastique, renforce la tendance baissière sur la crypto, les vendeurs dominant les acheteurs. Ceci est évident au vu de la grande ombre de la bougie hebdomadaire actuelle.

Cette baisse peut-être une bonne occasion d’acheter du Bitcoin avant une remontée, sur la plateforme eToro vous pouvez facilement y investir à partir de seulement 50 euros de dépôt.

Investir sur eToro

acheter bitcoin eToro

Nos articles sur le Bitcoin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page