Une sénatrice américaine esquisse un avenir radieux pour le bitcoin

Cette année, la conférence Bitcoin 2022 à Miami a vu défiler plusieurs visages connus du monde politique, dont celui de Cynthia Lummis, partisane du bitcoin.

La semaine dernière, la conférence Bitcoin 2022 à Miami a réuni le who’s who de la scène bitcoin. Parmi tous ces yeux laser, plusieurs hommes et femmes politiques issus des trois principaux partis américains étaient présents. Parmi eux, Francis Suarez, maire de la ville de Miami, Andrew Yang du parti démocrate, Cynthia Lummis ainsi que Jo Jorgenson, candidate à la présidence du parti libertarien.

conférence bitcoin

Soutien au bitcoin de tous les partis

Pendant longtemps, le thème du bitcoin était presque exclusivement entre les mains des républicains. Mais entre-temps, de plus en plus de démocrates, comme Andrew Yang ou Eric Adams, osent sortir de leur réserve et s’affichent lors de conférences comme des soutiens publics de la crypto-monnaie de référence.

C’est une bonne chose, car cela empêche la politisation et la polarisation du sujet et favorise ainsi une collaboration entre les partis, ce qui est finalement positif pour l’ensemble du crypto-espace. Cette collaboration est également urgente, car il y a finalement des voix influentes aux États-Unis, comme par exemple la sénatrice américaine Elizabeth Warren, qui souhaiteraient interdire le bitcoin.

Lummis travaille sur un projet de loi sur la cryptographie

Cynthia Lummis, sénatrice américaine de l’État du Wyoming, s’est jusqu’à présent distinguée par ses affinités avec la cryptographie. Dans un entretien avec Marco Santori, Chief Legal Officer chez Kraken, Lummis a laissé filtrer ce qu’il en était du projet de loi bipartisan appelé Responsible Financial Innovation Act. Vous trouverez l’entretien complet ici :

Il y a deux semaines, la républicaine avait fait monter à bord la démocrate Kirsten Gillibrandt de l’Etat de New York. Ensemble, elles travaillent désormais sur le projet de loi déjà mentionné, qui a surtout une grande valeur symbolique, car les deux sont issues de partis différents. Le projet de loi contient des éléments relatifs à la protection de la vie privée, à la protection des consommateurs et à la fiscalité en général.

Il y a environ un mois, la sénatrice Kristen Gilibrand de New York a décidé de s’intéresser à ce projet de loi et elle s’est tout simplement jetée dedans. C’est tellement fabuleux.

Cynthia Lummis à la conférence Bitcoin 2022

En ce qui concerne la monnaie numérique de banque centrale (CBDC), la sénatrice américaine a souligné qu’un stablecoin était plus probable qu’un CBDC :

S’il y a un produit numérique qui va directement au consommateur, ce serait un stablecoin. Je pense que c’est une façon beaucoup plus américaine d’introduire cette technologie, car elle est soutenue par le dollar américain.

Cynthia Lummis à la conférence Bitcoin 2022

Selon Lummis, la Réserve fédérale américaine et le Sénat américain sont tous deux conscients qu’une monnaie numérique de banque centrale, à l’instar de l’e-yuan chinois, pourrait finalement être utilisée comme instrument de surveillance.

Lire aussi :  Le minage de bitcoin devient plus écologique

Lummis illustre toutefois la puissance de l’instrument qu’est devenu le bitcoin par un exemple : “Nous avions un témoin [au Sénat américain] qui était en Ukraine et nous lui avons demandé : préféreriez-vous recevoir de l’aide en bitcoin ou en monnaie fiduciaire ?” Ce à quoi celui-ci a répondu : “Nous pouvons nous faire envoyer des bitcoins par les Américains aujourd’hui et les dépenser le lendemain en médicaments, en eau, en nourriture et en protection. Nous ne pourrions jamais faire cela avec de la monnaie fiduciaire”.

bitcoin

Bitcoin – une “question à vote unique”.

La communauté du bitcoin est en pleine expansion. Un sondage Statista de décembre 2021 a révélé qu’environ 13 pour cent de la population américaine possède des cryptomonnaies – tendance à la hausse. Le thème du bitcoin est donc devenu depuis longtemps un “Single Voter Issue”. Cela signifie que l’électorat considère le thème du bitcoin comme décisif pour sa croix lors d’une élection. On ne veut évidemment pas se priver de cet électorat. La conférence sur le bitcoin de la semaine dernière a clairement montré que le soutien s’accroît des deux côtés de l’échiquier politique.

Nos autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page